La mention Nature & Progrès : fabrication artisanale | Louise émoi

💝 Livraison offerte en points relais dès 55€ d’achat 🎁 Déodorant citron-patchouli offert dès 75€ d’achat

De plus en plus de personnes sont conscientes de l’importance de faire le bon choix en ce qui concerne leurs produits d’hygiène et leurs cosmétiques. En effet, de nombreuses recherches tendent à parler de risques de maladie de la peau, de cancer ou d’autres maladies terribles. Ce sont les conséquences habituelles d’une sur-utilisation de produits à composants chimiques. Afin de pallier à ces problèmes et offrir à notre clientèle des produits de qualité et bons pour leur santé, notre savonnerie Louise Emoi utilise le Label Nature & Progrès. Cette certification est très importante à la fois pour nous et pour nos clients.

 

Qu’est-ce que le label Nature & Progrès ?

Ce label, dont le siège social est basé à Alès en France, est une association qui rassemble des professionnels et des consommateurs dans le but de certifier des produits et des transformations commercialisées respectueux de l’environnement. En ce qui concerne les produits cosmétiques, le Label Nature & Progrès fait référence à l’utilisation majoritaire d’ingrédients naturels et bios. C’est indiscutablement le label le plus exigeant sur le marché. En effet, il impose un taux de 100 % d’ingrédients d’origine naturelle et bio dans la production de produits d’hygiène et de cosmétiques.

Ce label est utilisé par notre savonnerie pour garantir la qualité de nos produits. Par exemple, l’huile de palme et ses dérivés sont interdits par ce label donc on ne les retrouve pas dans les principales matières premières de nos produits. Louise Emoi suit ainsi toutes les règlementations relatives aux exigences du Label Nature & Progrès.

L’histoire du label Nature & Progrès

Ce label est né en 1964 en France d’un mouvement de refus de l’agriculture industrialisée. Il est désormais l’un des labels les plus anciens et les plus reconnus dans toute l’Europe. L’association qui existe derrière le label rassemble des personnes toutes motivées par un même objectif : celui d’encourager l’agriculture biologique. En effet, seule l’agriculture biologique respecte tant bien l’homme que l’animal, et ce respect est au coeur des convictions intimes de ce groupe de personnes. Ainsi, l’association Nature & Progrès distribue des labels aux entreprises dont les produits ou services respectent les exigences de leur charte ainsi que de leur cahier des charges. Cependant, le label Nature & Progrès n’est pas équivalent à une certification “Agriculture Biologique”.

L’agriculture biologique, au sens où l’association la défend, est d’abord une agriculture qui respecte les êtres vivants ainsi que la nature et les ressources à l’échelle planétaire. Cette agriculture biologique permet de préserver une communauté et un savoir-faire en amont de la production :

  1. l’agriculture biologique doit être diversifiée afin de permettre à ceux qui consomment ses produits d’être en bonne santé et de développer à la fois leur plaisir et les saveurs impliquées.
  2. l’agriculture biologique revalorise les durs métiers de paysan et d’agriculteur et revitalise le tissu social dans les campagnes.
  3. l’agriculture biologique met l’accent sur les savoir-faire agricoles, comme par exemple la manière dont les agriculteurs gèrent les semences des plantes.
  4. l’agriculture biologique respecte les vertus premières de la rigueur et de l’éthique et ne fait aucune concession avec l’économie de marché.

Le fonctionnement par Systèmes Participatifs de Garantie

Au sein de l’association Nature & Progrès, les Systèmes Participatifs de Garantie (SPG) réunissent des adhérents de l’association qui peuvent ensuite attribuer les labels.
Les SPG correspondent à des “systèmes d’assurance qualité” et sont basés de manière locale là où les producteurs se trouvent. Tous les acteurs impliqués dans ce processus sont sollicités de manière active et cela permet ainsi le développement de plusieurs choses : l’échange entre les personnes, la redistribution des connaissances et la confiance qui s’établit dans les relations entre l’association et les personnes souhaitant recevoir le label.

Les SPG disposent d’outils pédagogiques qui permettent à ceux qui obtiennent la certification de continuer à améliorer en permanence leurs techniques de production et, surtout, de les partager avec leur communauté pour permettre un échange et une connaissance commune des procédés locaux.

Les SPG de Nature & Progrès se développent en trois étapes successives :

Les enquêtes de terrain. Elles sont établies et menées par des enquêteurs qui ont de l’expérience. Ceux-ci sont accompagnés par des personnes volontaires. Les enquêtes respectent un code de déontologie et de confidentialité. Les producteurs doivent montrer leurs pratiques en toute transparence. Ainsi, l’enquête permet de vérifier que les pratiques sont conformes à la charte Nature & Progrès.

Les Commissions Mixtes d’Agrément et de Contrôle (COMAC) se réunissent ensuite et sont chargées d’évaluer de manière collective des rapports d’enquête. Elles décident de l’attribution de la mention Nature & Progrès. Si la mention n’est pas attribuée, elles proposent alors des améliorations ou même parfois des sanctions dans le but de faire progresser le professionnel dans sa démarche générale.

En dernier lieu, la Fédération Nationale prend la responsabilité de l’attribution la mention. Pour ce faire, elle doit garantir au maximum la cohérence de l’ensemble du projet et de la demande. La COMAC fédérale est le pôle exécutif de la fédération nationale. Elle habilite les COMAC locales à vérifier l’adéquation entre les produits et le cahier des charges ainsi que la charte. En résumé, les vérifications se font à multiples niveaux : au niveau local, fédéral et national. Cela confère à l’organisation une rigueur exceptionnelle dans ses processus et ses décisions.

La charte Nature & Progrès

“A Nature & Progrès, les paysans n’exploitent pas la terre, ils la cultivent !”
Soucieuse d’encourager une agriculture respectueuse, Nature & Progrès distribue sa mention en fonction de cahiers des charges très techniques. L’association suit aussi les principes d’une charte qui prend en compte les aspects sociaux-économiques et environnementaux. Cette charte a pour socle un projet de société qui promeut les relations de convivialité et de proximité entre les hommes ainsi que leur entourage. L’association travaille pour le développement d’une société alternative plus écologique et humaniste. Malgré tout, être estampillé “agriculture biologique” n’est pas suffisant pour Nature & Progrès. L’association reste persuadée que le seul respect de règles très techniques peut contrecarrer les dérives d’un système agricole conventionnel.

Le cahier des charges Nature & Progrès

Afin de bénéficier officiellement de l’appellation “bio”, un produit de provenance animale ou végétale doit répondre à des critères précis. Depuis 1991, ceux-ci sont archivés dans les cahiers des charges européens de l’Agriculture Biologique. Le tout est sous contrôle d’organismes certificateurs agréés qui certifient “par tiers”.
L’association Nature & Progrès gère ses cahiers des charges de manière indépendante et ne rend pas de compte aux instances européenne de l’Agriculture biologique. Ces cahiers des charges sont élaborés et mis à jour depuis 1964, ce qui précède les certifications bios. Nature & Progrès préfère défendre les Systèmes Participatifs de Garantie. Ceux-ci sont une alternative à la certification par tiers et sont garants d’une approche solidaire.

Leave a comment

Haut de page
Bienvenue

Dans l'univers de Louise émoi

Saisissez le mot clé correspondant à votre recherche pour trouver votre bonheur sur notre site
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
[]